La traversée

1962735_487976244657954_226830333_n

15 mars 2015

Il y a cette limite qui un jour nous explose en plein cœur là où nous avons cumulé tous ces trop-pleins des demandes des autres que nous avons acceptés en croyant que nous n’avions pas le choix. La vie nous apporte le signe que nous avons repoussé trop longtemps qu’il est temps de mettre un terme à ces non-dits, à ces envahisseurs, à ces personnes qui nous oublient, à ces personnes qui nous imposent leur loi, à ces personnes qui nous font toujours passer en dernier, à ces personnes pour qui nous existons que quand ça les arrange et j’en passe. Le volcan est maintenant en ébullition prête à brûler tous les liens de ces relations qui n’ont plus lieu d’être dans ma vie. Ce cri si puissant si animal qui est sorti de tout mon être m’a fait réaliser à quel point il y a une limite à avoir bon cœur et à comprendre les autres.

Je suis d’abord et avant tout un être humain, que j’ai les diplômes de thérapeute, Maître Reiki, hypnothérapeute ou toutes les autres formations cela ne change rien au fait que je suis d’abord et avant tout cet enfant de Dieu. Je suis cet enfant divin qui s’ennuie de son papa humain qui aimerait tellement avoir un câlin de lui et entendre sa voix m’appeler son petit lapin d’amour. Je suis cet enfant divin qui a des imperfections et qui commet des erreurs de temps à autre. Je suis cet enfant divin qui apprend chaque jour à vivre avec ces dons et à accepter qui je suis. Je suis cet enfant divin qui a dépassé ces limites et qui demande maintenant à Dieu mon père céleste de me ramener au bon endroit pour moi maintenant. Je sens que je n’ai plus ma place où je suis et que seul toi pourras me guider vers cet espace de mon cœur où les limites ne seront que secondaires puisque la liberté sera prioritaire.

Excusez-moi de vous déranger, mais je suis en vie et je ne fais pas qu’exister, je veux vivre ma vie ! Ne fait pas ci, ne fait pas ça, tasse toi de là, vas pas là si comme moi tu as grandi avec ces phrases peut-être as-tu encore aujourd’hui ce sentiment de déranger, qu’il ne faut pas faire de bruit, qu’on ne doit pas te voir, que tu n’existes pas parce que personne ne t’appelle ni prend de tes nouvelles, que tu sois bon uniquement pour faire ceci ou cela, mais dans ton cœur à toi, Est-ce que tu t’es donné ta place ?

Je t’invite à te placer dans ta totale nudité devant Dieu ton père et ta mère afin de te reconnaître en tant qu’enfant divin, étincelle de vie, créateur de l’infini et à te dire je t’aime. Reprend cette place qui est l’unique endroit où tu dois être qui est en toi. Laisse les personnes autour de toi partir d’eux-mêmes et retourner dans leur vie puisqu’il n’était que de passage dans la tienne. Ajuste ton GPS pour te connecter à ce qui est en toi et donne-toi le droit d’être qui tu es ! Soit le Soi du Soi qui est Toi dans le Moi du cœur au fond de Toi. Merci de m’avoir retrouvé Inspiration et partage du cœur ♥Ysabeille♥

© 2015, . Tous droits réservés pour tous pays