Fête de la Chandeleur du 2 février

CHANDELLES Les origines de la Chandeleur, des crêpes et des galettes.

Fête de tradition catholique, la Chandeleur célèbre originellement la présentation de l’enfant Jésus Christ au Temple, précisément 40 jours après sa naissance. C’est en mémoire de cet événement, qu’à partir de 492 fut organisée une procession annuelle, au cours de laquelle étaient allumés des cierges bénis.

La fête de la Chandeleur tire d’ailleurs son nom du latin festa cadelarum (fête des chandelles). C’est lors de l’une de ces processions qu’est né le traditionnel partage des crêpes chaque 2 février.

Afin d’encourager et de récompenser les nombreux pèlerins venus jusqu’à Rome pour fêter la Chandeleur, le pape Gélase 1er leur distribua des crêpes (de crispus, ondulé en latin), appelées « oublies » en ce temps, donnant ainsi naissance à une tradition toujours respectée.  En effet, lorsque Jésus fut présenté au Temple, il fut reconnu en tant que messie par Saint Siméon qui l’appela alors « Lumière du monde ».

L’utilisation des chandelles lors d’une procession nocturne est cependant antérieure aux coutumes chrétiennes. En effet, les Romains de l’antiquité et les Celtes avaient des rituels similaires, ayant pour but de purifier la terre et d’en assurer la fertilité. Autrefois, les cierges bénis à la Chandeleur étaient soigneusement conservés par les fidèles. Ils les allumaient en cas de danger car on leur prêtait des vertus protectrices.

Dans le monde paysan, le 2 février symbolise également la sortie de l’hiver et le retour au travail agricole. Les chandelles bénies étaient donc conservées par les paysans superstitieux qui les rallumaient dans le but de protéger les futures récoltes. Avec le temps, les crêpes devinrent également un témoignage d’allégeance des fermiers envers leurs seigneurs, qui s’en voyaient offrir chaque année.

crepesPrésage de bonheur…

D’une manière générale, faire sauter les crêpes à la Chandeleur est censé assurer un constant bonheur tout au long de l’année. Plus spécifiquement, les jeunes filles qui souhaitent se marier doivent faire sauter la crêpe six fois de suite sans la faire tomber. Une prouesse difficile à réaliser, mais qui leur garantira, d’après la légende, de rencontrer le fiancé idéal dans l’année. Enfin, faire sauter une crêpe en tenant une pièce de monnaie dans la main assurera la prospérité, tout comme le fait de conserver dans une armoire la première crêpe réalisée lors de la Chandeleur assurera de bonnes récoltes… C’est du moins ce qu’on dit, mais les résultats ne sont nullement garantis ! 

A noter que s’il est d’usage de manger des crêpes le 2 février, certaines régions du sud de la France fêtent la Chandeleur en dégustant des galettes.

Ysabeille 

© 2016, . Tous droits réservés pour tous pays