Éclat de vie

divin_o Ce point de rupture est apparu comme un fossé qui apparaissait sans raison et me jouait le tour que je ne pouvais revenir dans ma vie. Un continent me sépare maintenant de ce que j’étais sans pouvoir expliquer pourquoi. Ne plus aller à l’encontre de mon cœur est maintenant impossible. Une connexion s’est établie au fond de mes abîmes pour mettre en place un nouveau réseau intérieur. La lumière jaillit là où elle n’a jamais été pour apporter cette nourriture à mes parties blessées. Comme des mendiants ces parties de moi lèvent les mains, car ils ont tellement faim de cet amour que plus rien ne peut les empêcher de sortir au grand jour. Un raz de marré est passé dans les souterrains de mon être pour ramasser de moi ce qui restait des souffrances et c’est sur cette vague d’amour qu’elles remontent une à une prête à s’ouvrir au meilleur de la vie. Il a fallu que je me rende au bout de mon être à la rencontre de l’ombre de moi m’aime pour réaliser que j’étais déjà somnambule et que je marchais vers ce destin qui n’était plus le mien. Cet éveil du soi au murmure du cœur a déclenché une alarme en moi qui me disait simplement de l’écouter pour ne plus me laisser endormir.

Je suis là assise au bord du cœur de mes pensées prêtes à me laisser guider vers ce nouveau continent qui sera le mien. Les vieux territoires s’en sont allés pour laisser place à ces nouvelles terres encore inexplorées de moi. Fière aventurière de la vie divine qui s’est éveillée en moi je serais maintenant l’architecte de mes nouveaux plans de vie avec le cœur qui en sera le directeur des plans d’évolution. C’est maintenant le temps du recyclage afin de libérer des espaces encombrés de vieilleries qui ne serviront plus. Faire la part de ce qui est primordial dans les nouveaux éclats d’amour qui seront présent et laisser la lumière filtrer le meilleur pour avancer vers les pas de mon avenir. Seul point de repère sera le lampadaire divin qui m’a toujours éclairée et qui sera encore une fois la voix de mon chemin.

J’ai maintenant retrouvé mes terres là où mes racines se font tellement profondes qu’elles entrent en contact avec les terminaisons de mon cœur. Ces chemins inconnus qui sont à découvrir pour mieux m’épanouir. J’accepte ce retour à soi qui me demande de choisir un nouvel endroit de vie puisque mon cœur cri tellement fort depuis ce matin que je ne peux faire la sourde oreille à ce qui est présent. Je pourrais bien sûr faire comme dans le passé et me plier à ce que la société me demande, répondre aux peurs des autres et me piler sur le cœur encore une fois. Je crois que ces périodes d’autosabotage de mon bonheur ont assez duré et que de piaffer dans mon inconfort ne fera qu’accroître mon désir de m’en sortir.

Un élan si grand tel un vent vient de balayer toutes ces insécurités et m’offrir le temps, l’espace de me développer, de m’épanouir et d’ouvrir mes antennes à un autre niveau de déploiement. Mon cœur a trouvé la clé de sa prison et il ne demande qu’à apprendre à s’aimer. Je suis prête à faire le grand saut pour rester sur ce côté si de la rive de mon cœur. Les deux pieds dans le bonheur ma vie m’invite à danser cet air de la nouveauté pour atteindre un nouveau chant de soi qui ne sera que la voix de mon être dans la pureté d’intention que mon cœur me chantera. C’est dans cette ouverture que je tends l’oreille à cette nouvelle chanson qui sera désormais le hit de ma vie! «  Aimes-tu la vie comme moi ? Toi tu la vie comme ça et tu en as le droit! Moi je fais un nouveau choix qui sera moi, qui serai mo, la vie sera le cœur, la voie de mon bonheur, les symphonies de la vie et les accords divins de mon destin.
Inspiration écrite par Ysabeille Gariépy le 6 mai 2015

© 2015, . Tous droits réservés pour tous pays