Délivre-toi

                  Je n’ai pas le droit d’attendre en croyant que quelque messie viendra résoudre mes problèmes, mes craintes, et mes ambiguïtés.C’est moi qui dois agir, vers une meilleure connaissance du bien.
Auteur inconnu

Nous devons arrêter de croire à des limites qui n’existent que dans notre tête nous devons dépasser ces barrages intérieurs et avancer en agissant pour changer les choses de notre vie.

Au-delà de nos problèmes, de nos craintes et de nos angoisses, il y a une solution, mais si nous ne faisons que ruminer des pensées négatives nous allons simplement amplifier ce malaise qui nous habite et avec le temps il prendra racine dans les profondeurs de nous même.

Nous devons apprendre à demander à notre « Être Intérieur » de nous guider vers ce qui est bon pour nous en plaçant les bonnes personnes, les événements, les pensées, les livres ou les formations sur notre chemin qui nous mèneront à débusquer ces racines qui nous arrêtent à chaque coin de rue par moment puisque nous y voyons des monstres imaginaires de notre enfance nous hanter dans notre adulte pétrifié.

Prendre le temps de regarder la situation pour être dans le moment présent, inspirer et expirer profondément, accueillir l’émotion qui monte et parler à cette partie de nous qui est rester bloqué sur un passage de notre vie afin de la ramener dans notre présent avec nos nouveaux outils et notre nouvelle façon de s’occuper de nous m’aime. Si on passe notre temps à détourner le regard et à faire semblant que cela n’existe pas en n’allant jamais vers ces situations qui nous troublent, nous ne ferons qu’entretenir ce malaise et lui donner des racines.
Prenez votre cœur en main en commençant par une petite action afin de délier à votre rythme ces racines qui vous empêchent de marcher vers votre bonheur. Ayez le courage de regarder pourquoi vous n’avez pas le droit d’être heureux. Nous devons arrêter de rejeter la faute sur notre passé, nos parents ou toute autre personne puisque dans le moment présent il n’y a nul autre que nous qui entretenons ces idées négatives qui nous amènent à entretenir ce profond malaise.

Apprendre à être en contact avec soi et à se voir avec notre ombre,nos faiblesses et notre potentiel est essentiel à notre délivrance. Nous sommes les créateurs de notre vie et en acceptant de vivre dans la peur du passé nous n’accédons pas à notre présent qui est fait d’amour, de joie, de paix et d’ouverture.

Entrons à l’intérieur de nous et délivrons ces esclaves de nos pensées négatives si longtemps entretenues par nos peurs qu’ils en sont devenus prisonniers. Il est temps d’ouvrir la porte et de laisser aller ces parties de nous qui nous apportaient de quoi nous plaindre, nous arrêter dans notre élan et nous faire sans cesse sentir que nous n’y arriverons pas.

Délivrez-vous de vos chaînes et soyez garant de votre liberté ! Il est temps de crier victoire et de se déchaîner de ces peurs du passé en acceptant de vous aimer chaque jour un peu plus. Écouter vos pensées et reprenez vous lorsque vous avez des pensées négatives, riez de vos peurs et accepter que vous créez de fausses limitations dans votre vie parce qu’il y a des choses que vous ne voulez pas assumer. Nous avons appris à rejeter la faute sur l’autre au lieu d’être responsables de notre bonheur et de revenir vers soi.

Que l’écho de votre cœur prenne plus de puissance et devienne une voie à  suivre. 

Inspiration du 8 juillet 2012
Ysabeille Gariépy

 

© 2012, . Tous droits réservés pour tous pays